jeudi 14 juin 2012

Images de fin d'année : Après la fête

J'ai décidé de traiter de l’indifférence d'une famille aisée vis-à-vis d'un marionnettiste extrêmement pauvre. Ça se passe en 1920, parce que c'est à cette époque que les adultes ont pris conscience de l'importance et de la spécificité des enfants, et que certaines choses se sont développées en fonction. Les familles aisées invitaient parfois des marionnettistes le soir pour faire le spectacle chez eux.
Là, c'est pour l'anniversaire d'un enfant.
J'ai traité de l'indifférence en utilisant les marionnettes et en faisant une mise en abîme de la situation du marionnettiste.

1) J'ai utilisé la règle des tiers pour composer mon image : Guignol, représentant le marionnettiste est sur le nœud inférieur droit. L'autre marionnette, qui représente la famille aisée est près du nœud supérieur gauche (pas dessus pour que l'image ne fasse pas trop composée). Elles sont posées sur une coiffeuse. La seconde marionnette est visible presque uniquement dans le hors champs (à part un bout à gauche de l'image), car j'ai utilisé celui-ci pour séparer les deux marionnettes.
J'ai fait le choix de la coiffeuse (alors que j'aurais pu prendre un simple miroir) parce qu'elle ajoutait un côté plus riche, plus "soigné", et ça permettait de mettre une boîte à bijoux pour surélever la seconde marionnette et accentuer encore la différence de rang.

J'ai utilisé les couleurs pour signifier deux ambiances distinctes : les couleurs sont chaudes du côté du marionnettiste, et dans les verts froid du côté de la seconde marionnette.


2) Ces couleurs se retrouvent aussi dans la seconde image, qui garde exactement les mêmes dispositions. Les couleurs chaudes sont encerclées par les froides. Ce cadrage permet d'appréhender réellement la scène : là où la première était une mise en abîme, la seconde explique la situation dans la réalité.
Une des contraintes étant de ne pas réaliser d'êtres vivants, il fallait expliquer l'absence des enfants ; j'ai mis un piano pour montrer qu'il ne s'agit pas d'une pièce habituellement destinée aux enfants. Les chaises sont tournées plus ou moins vers la portes (un peu comme quand on descend rapidement d'une chaise). Sitôt le spectacle terminé, les enfants sont partis en hâte vers la porte, s'occuper à autre chose.
Au premier plan, j'ai volontairement décidé d'assombrir la table. Le lustre au plafond est censé éclairer d'avantage dans la réalité, mais ça m'aurait pourri tout ce que je voulais dire, donc j'ai un peu triché avec la réalité pour accentuer mon propos.


 
Mon avis :
Contente de mes cadrages et de les avoir trouvés sans aide ; déçue par la qualité de mes textures, sur lesquelles je n'ai pas vraiment pu passer de temps (perdre une semaine sur ses lumières, c'est lamentable), notamment les marionnettes qui ont étés faites en vitesse.

Les remarques des profs lors de l'oral :
- Ils étaient contents de l'éclairage et de la lampe du fond ; les textures étaient "plutôt heureuses" (à mon grand étonnement).
- La texture des fauteuils marche pas, ce dont je conviens parfaitement.
- Les cadrages marchent.
- La façon dont les trucs du mur (je sais pas comment ça s'appelle ^^') ont étés disposés derrière la cheminée (première image) n'est pas logique, ceux qui ont conçu les murs auraient plutôt dû s'arranger pour se faciliter le travail au lieu de couper par la cheminée en plein milieu d'un - je sais pas si ma phrase est très compréhensible. La cheminée fait plutôt meuble posé contre le mur.
- La table au premier plan est quand même un tout petit peu trop sombre, j'aurais dû y aller légèrement moins fort.
- La profondeur de champs après la porte n'est pas très lisible, j'aurais dû légèrement flouter, ou faire quelque chose.
- Le contour des objets dans la première image est trop net, normalement les objets mangent un peu de lumière sur les contours.

jeudi 24 mai 2012

mercredi 16 mai 2012

Sculpture main


Une sculpture en argile réalisée en cours.

Jilano - turn

video

Le dernier sujet de modé de l'année consistait à créer un perso de notre choix, totalement libre, et à en faire un turn (avec le perso texturé). J'ai choisi Jilano, que je voulais modéliser depuis un an déjà. J'ai passé un peu plus de 30h dessus, et je n'ai pas trouvé ça fastidieux une seconde, un pur plaisir.
Les textures ont par contre étés faites très rapidement, il n'y a qu'une map de color dessus.
Je reprendrais ça cet été et le ferais tranquillement, et habillé.

Aujourd'hui, on a commencé la prod' des images de fin d'année. On y est pour un mois.

jeudi 5 avril 2012

La tête de Maturin

video

Une tête bien spécifique, modélisée d'après un modèle précis. Juste génial à faire.

jeudi 8 mars 2012

Incrustation autoportrait


Un travail qu'on avait à faire en Photoshop encore, il s'agit à nouveau d'une incrustation, mais cette fois c'est notre visage incrusté dans un tableau. Génial à faire :)

Au passage, les Journées Portes Ouvertes de l'ESMA (Toulouse et Montpellier) se dérouleront le vendredi 16 et le samedi 17 mars. Ça va être bien.

mardi 6 mars 2012

Incrustation de personnages dans un tableau


On a réalisé une incrustation photo dans un tableau, en cours de photoshop. La première image, c'est celle de ce travail, mais de l'an dernier (visiblement j'avais oublié de la poster ici).
Et celle de jeudi dernier donc, c'était dur vu le style du tableau. Je n'ai pas pu m'empêcher de le choisir, je le trouvais trop beau ! On avait le choix parmi de nombreuses photos et tableaux (même si on ne dirait pas, vu que j'ai repris les mêmes personnages).


dimanche 26 février 2012

Le petit déjeuner - post-prod


La souche (turn-around)


video

Ça fait un bail que je l'ai rendue, j'avais oublié de la poster.
Une souche qu'on avait à faire, donc, et la vidéo du turn à rendre avec. La qualité de la vidéo, une fois hébergée, est pourrie, c'est extrêmement frustrant.

vendredi 6 janvier 2012

Le petit déjeuner

La seule consigne étant de réaliser une scène de petit déjeuner en noir et blanc, j'ai pu partir sur ce que je voulais, à savoir un petit déjeuner chez des nomades mongols.
J'ai donc fait en sorte de faire une scène la plus fidèle possible, avec de nombreuses refs autant sur les coutumes que sur ce qu'ils mangent au petit déjeuner. J'y suis allée un peu fort, l'échéance avant la date de rendu ne permettait pas de faire un truc trop détaillé, et j'ai donc dû finir en vitesse sans trop rentrer dans les détails sur les textures. Toutefois, ça fait un bail que je me suis promis de raconter constamment quelque chose dans toutes mes images, et j'ai réussi à tenir ça (même si j'ai bien galéré pour trouver !). Au détour d'un site, en cherchant des refs je tombe en effet sur une info, comme quoi la société de consommation commence à arriver dans les steppes de Mongolie, et les nomades, n'ayant pas notre habitude des déchets, ne savent pas qu'il ne faut pas les jeter par terre parce qu'ils y seront encore dans 10 ans et plus.
J'ai donc eu l'idée de faire une opposition entre la culture mongole, le côté ancestral, tout ça, et "les déchets qui ont passé le pas de la porte". Bon, comme c'est une idée que j'ai eue vite fait, impossible de caler d'autres signifiants ni de réellement réfléchir au cadrage, donc c'est tout à fait bancal, mais bon... mieux que rien, et je trouve que ça rend plutôt bien, malgré le manque flagrant de qualité sur les textures pas terminées.


Le choix du cadrage a été rapidement fixé grâce à mes lectures sur la culture mongole. Le poêle (au premier plan en bas à droite, je l'eût bien voulu plus reconnaissable), est en quelque sorte le coeur de la yourte. Le feu est sacré chez les mongols, et quand ils mangent en famille, ils se placent précisément en fonction de leur âge, autour du poêle (les plus jeunes devant la porte, les plus âgés de l'autre côté). Une yourte est soutenue par ses deux poteaux, au milieu, de chaque côté du poêle.
Je voulais donc qu'on voit cette image comme l'intrusion de "quelqu'un" qui n'est pas le bienvenu et vient tout bouleverser.

vendredi 23 décembre 2011

Nus

Une série de croquis de nus faits en cours :









vendredi 9 décembre 2011

Nature morte



Une scène de nature morte avec une pomme, une tartine et une fourchette obligatoires.
Je suis partie de la pomme en cherchant un peu quoi raconter, et forcément je suis tombée sur Adam et Ève. Comme je n'avais pas vraiment le temps de travailler ma compo pendant des heures, je suis vite tombée d'accord (avec moi-même) sur celle-ci. L'idée c'est que pour moi l'image du Diable représente plutôt la liberté, l'indépendance. Je souhaitais mettre ce point de vue mais je n'ai pas pu fignoler ça, j'ai donc fait une image sur Adam et Ève, qui plus est extrêmement neutre, je pense.
J'aurais bien voulu dire "moi j'trouve ça bien, de croquer dans la pomme", mais bon.

Au passage, nouvelle modé de l'AT-AT terminée, je commencerais la scène pendant les vacances de noël. Ça va péter ! :)

vendredi 2 décembre 2011

Vieux zombie


Chacun trouve son amusement où il peut.
(Le mot zombie ne correspond pas tout à fait, je l'ai fait vite fait. Ça n'aurait pas été mal de lui enlever des p'tits bouts).

dimanche 27 novembre 2011

Pré-prod de l'AT-AT

Comme l'an dernier, on a l'AT-AT Walker (Star Wars V) à faire.
Mais cette fois on commence par le faire en dessin, voir les cadrages etc, on a donc fait l'axono, des propositions de cadrages, 2 des cadrages en niveaux de gris et pareil en couleur. Enfin, on choisira celui que l'on fera en 3D.
Pour moi c'est tout vu, ma première idée est celle d'un AT-AT dont le rêve est de voler. Pas juste un rêve tout con, celui qui prend vraiment les tripes. J'ai décidé de rendre tout ça d'une manière assez poétique, et au final j'ai choisi ce cadrage :

En couleur ça donne à peu près ceci (même si on voit bien que j'ai galéré avec l'aquarelle, on s'est battu je crois - en plus il est pas tout à fait terminé) :

Bon c'est un peu un prétexte, le sujet. J'avais juste envie de faire un vaisseau dans ce style-là, c'est mon trip perso. Ça fait depuis que je suis gosse que j'adore les vaisseaux volants en bois avec des hélices, alors j'en profite !
Du coup ça m'ajoute le vaisseau. Après pas mal de croquis où je suis partie dans pleins de directions, j'ai fini par faire ça, mais faire la modé d'après juste quelques croquis approximatifs ça aurait pas été terrible, donc j'ai fait une vue de profil et une autre de dessus...


Ça m'a pris l'aprèm et la soirée, mais j'avais plus l'impression de jouer que de bosser. J'suis pressée de voir mon p'tit vaisseau voler pour de vrai (enfin dans ma scène) !

Le texte n'étant pas forcément très compréhensible sur l'image, je le copie ici :
Il s'agit d'un vaisseau de commerce un peu particulier puisqu'il vole dans des contrées extrêmement accidentées, avec un très fort dénivelé. La science de cet univers n'étant pas très développée, les vaisseaux sont incapables de voler très haut, ce qui a rendu certains tunnels indispensables.
Mais, les terres de ce royaume étant encore extrêmement sauvages, la plupart des tunnels sont plus ou moins laissés à l'abandon et sont devenus sauvages.
Ce vaisseau se caractérise par sa petite taille et sa maniabilité, ce qui rend les trajets faisables bien que dangereux.


En ce qui concerne ma scène elle-même, le vaisseau passe donc dans un tunnel - la chaîne de montagnes à travers laquelle il passe étant trop haute pour faire autrement. L'AT-AT est resté très longtemps dans ce tunnel, et se cache à chaque fois qu'un vaisseau passe tout en l'observant voler et rêvant de l'imiter.